Rubriques > Défense des sites naturels et de la Biodiversité >

Guy Hervé : S’intéresser à la biodiversité communale

Résumé de la conférence donnée le 15 mars 2024 à l’ASEF (Fleury la Vallée)

S’intéresser à la biodiversité dans une commune, c’est prendre en compte les habitats, les espèces et les individus qui la composent. Il est important de connaitre l’état de cette biodiversité en réalisant par exemple des atlas de la biodiversité quant on mesure aujourd’hui la régression du nombre des espèces dans notre pays (perte de 32% des espèces d’oiseaux par exemple). Il nous faut donc mieux gérer et protéger les habitats que ce soit dans les activités agricole et forestière, dans le bâti urbain, le long des cours d’eau et dans les zones humides.
Dans le foncier d’une commune, il s’agira de végétaliser l’espace urbain, de rénover les bâtiments en tenant compte des espèces sauvages présentes, de diminuer l’éclairage nocturne, de conduire une gestion différenciée des espaces verts et des parcs urbains. En ce qui concerne l’activité agricole, il est nécessaire de conserver les haies et les bosquets et de s’orienter vers une agriculture respectant le vivant en diminuant drastiquement les produits phytosanitaires. En forêt, il sera important de diversifier les essences, de conserver du bois mort, d’entretenir les lisières et ne pas faire de coupes rases.
Il est aussi important de connaitre la biodiversité d’une commune pour valoriser le territoire, pour préserver le patrimoine local, ce qui permet de renforcer son attractivité et de conjuguer le bien-être des habitants et du vivant. La commune peut ainsi conduire son aménagement avec des actions fondées sur la nature et sans artificialiser les sols. Il s’agit aussi de gérer durablement les ressources en eau et d’ancrer la commune dans les trames écologiques et avoir une démarche conduisant à une gestion écologique des espaces publics afin de mieux cohabiter avec la faune sauvage en accueillant les espèces du bâti.
Enfin il sera fondamental de transmettre aux générations futures l’attrait et la nécessité de protéger la nature. On pourra ainsi associer les établissements scolaires à l’ensemble de la démarche par une éducation à l’environnement en organisant des sorties nature de découverte de celle-ci.
En conclusion, il sera nécessaire que tous les acteurs participent et s’associent à cette grande cause : les mairies et intercommunalités, les habitants et associations, les prestataires et bailleurs sociaux, les syndicats de rivière et Agences de l’Eau, le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement, les services de l’Etat dont l’Office français de la biodiversité ainsi que ceux du Département de l’Yonne et de la Région Bourgogne-Franche-Comté.
Guy Hervé
Délégation Yonne de la LPO BFC

 Guy Hervé : Parution de "Sur les chemins du Vivant" aux Éditions Baudelaire
https://yonnelautre.fr/spip.php?article18330

Par Rédaction ASEF

Le samedi 16 mars 2024

Mis à jour le 16 mars 2024